L'histoire du Stade Pierre de Coubertin

Bienvenue sur la page dédiée à l’histoire du Stade Pierre de Coubertin!

Antre du Paris-Saint Germain Handball et temple des sports français en salle, découvrez ce qui rend si unique le Stade Pierre de Coubertin, ainsi que les événements qui ont forgé son histoire au fil des années.

HISTOIRE

Premier stade couvert construit en France, le Stade Pierre de Coubertin est inauguré à la hâte en 1937 à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris. L’Équipe de France de Basket triomphe de la Lettonie 25-24 en finale de la Coupe des Nations de basketball, compétition inhabituelle organisée elle-aussi dans le cadre de l’Exposition Universelle.

Marquée par les stigmates de la seconde guerre mondiale, le Stade Pierre de Coubertin sera reconstruit à la fin des années 40 et deviendra la vitrine du sport en salle Parisien.

Figure du patrimoine sportif français, le Stade Pierre de Coubertin accueillera les Équipes de France des sports collectifs en salle de 1950 à nos jours. Dès 1955, les handballeurs français et allemands s’affronteront dans cette salle située Porte Saint-Cloud, avec une victoire allemande à la clé. La dernière rencontre de sélection internationale de handball à Coubertin a vu l’Équipe de France féminine s’imposer face à la Slovénie 26 à 18. Au fil des décennies, nous verrons les basketteuses et basketteurs français affronter les plus grandes sélections mondiales (URSS, USA, Grèce..).

Lieu incontournable de la boxe, le Stade Pierre de Coubertin accueillera également pendant 3 décennies le Tournoi de Paris de Judo et sera l’antre de l’Open Féminin de Tennis de Paris entre 1993 et 2014. Aujourd’hui ce sont les meilleurs badistes mondiaux qui s’affrontent chaque année lors des Internationaux Français de Badminton, les plus grands escrimeurs et karatékas ne manquent pas eux aussi leur rendez-vous annuel dans le XVIème arrondissement.

À l’occasion des Jeux Paralympiques de Paris 2024, le Stade Pierre de Coubertin accueillera les épreuves de Goalball. Ce sport collectif inventé en 1946 est pensé pour les malvoyants et non-voyants. Il oppose deux équipes de trois adversaires qui doivent marquer via un lancer au sol un ballon sonore dans le but adverse.

ARCHITECTURE

Deux matériaux s’imposent comme les traits typiques du Stade Pierre de Coubertin : la brique et le verre. Ces derniers s’associent pour lui donner son cachet inimitable.

Témoin d’une architecture art déco symbole de sa décennie de création, le Stade Pierre de Coubertin donne la part belle à une verrière de 1000 m² avec vue sur le terrain depuis le hall d’accueil et sa mezzanine.

La proximité entre le terrain et les tribunes font de Coubertin un lieux chaleureux, ou les bruits du jeu et les chants des supporters parisiens se font entendre et ressentir des deux côtés de la main courante.

Le PSG à Coubertin

Les premiers pas des Parisiens au Stade Pierre de Coubertin remontent aux années 1990, avec notamment les sections Handball et Basketball d’un Paris Saint-Germain omnisports. À cette époque des légendes du sport français tels que Tony Parker ou Jackson Richardson vont revêtir, chacun dans leur discipline, le maillot Rouge & Bleu.

Depuis 2012, les plus grands noms du handball français et mondial ont foulé le sol de Coubertin sous les couleurs Parisiennes : Nikola Karabatic, Thierry Omeyer, Daniel Narcisse, Luc Abalo, Mikkel Hansen, Uwe Gensheimer, Sander Sagosen..

Quelques-uns des nombreux matches qui ont fait sa légende